Artist | Michel Hanique (*1949)

https://www.artist-info.com/artist/Michel-Hanique

See also page on

Artist Portfolio Catalogue Overview \ 10

    • Michel Hanique

      L'histoire de l'art1992
    • Michel Hanique

      Triste strip1990
    • Michel Hanique

      Pour attraper une souris1993
    • Michel Hanique

      Nu à la bottine noire1994
    • Michel Hanique

      All you need is love1994
    • Michel Hanique

      Léa est allée à Linéa1994
    • Michel Hanique

      Marylin1994
    • Michel Hanique

      La bonne ménagère1992
    • Michel Hanique

      Sans titre1994
    • Michel Hanique

      Rêve d'un soir1992

Biography

Biography

Belgier, geb. 1949, erster Preisträger des Grand Prix Marie-France de la Photographie (Espace Canon in Paris), hat bereits in zahlreichen Einzel- und Gruppenausstellungen in zahlreichen Ländern ausgestellt. Seine Werke befinden sich in vielen privaten und öffentlichen Sammlungen. Haniques Arbeiten wurden in diversen Publikationen vorgestellt.

Solo Exhibitions

Solo Exhibitions

1993 La Chambre Claire, Namur, Belgique
1986 Galerie Le Petit, „Oiseau va partir“, Maredret, Belgique
1987 Photo-galerie C. Renault, Lüttich, Belgique
1988 Ken Damy Photogallery, Brescia, Italie
Moment Galerie für Photokunst, Hamburg, Allemagne
Maison des Arts et Loisirs, Laon, France
Galerie Triangl, Bruxelles, Belgique
1989 Posada del Potro, Cordoba, Espagne
Balatum, Lille, France
1990 Espace Mod's Hair, Lille, France
1991 Gallery Art Photography, Kaunas, Litauen
Mariapold, Litauen
Vilnius, Litauen
Photography Museum, Siauliai, Litauen
Esther Woerdehoff, Paris, France
Museo Ken Damy, Brescia, Italie
1992 Ken Damy Photogallery, Urbino, Italie
Rosamilia Photogallery, Salerno, Italie
1993 L'Autre Musée, Bruxelles, Belgique
Palermo Foto 93, Photografia, Palermo, Italie
in focus, Köln, Allemagne
1994 in focus, Köln,
Fotogrammatica, Rom, Italie
1995 PSL- Gallery, Berlin, Allemagne
Musée de la Photographie, Siauliai, Litauen
1996 (mit Fauville und Pietrzok) in focus, Köln, Allemagne

sowie zahlreiche Ausstellungbeteiligungen und diverse Publikationen Haniques Arbeiten befinden sich in vielen privaten und öffentlichen Sammlungen.

About the work (deutsch / français)

About the work (deutsch / français)

Intérieurs jour
Die Abzüge des Photographen Michel Hanique sind im Bichromatverfahren (Gummidruck) auf schwerem Aquarell- oder Büttenpapier hergestellt (limitiert und signiert). Der Gummidruck ist ein photographisches Verfahren aus der Mitte des 19. Jahrhunderts und wurde insbesondere von Photographen des Piktorialismus angewandt. Der Photograph erstellt eine eigene lichtempfindliche Lösung mit mineralischen Pigmenten, die auf Papier verteilt, belichtet und anschließend ausgewaschen wird. Diese Technik ist neben anderen Edeldruckverfahren z.B. dem Platin-Palladium Druck hinsichtlich Farbbeständigkeit und Haltbarkeit unübertroffen.

Michel Hanique bittet Frauen, sich von ihm in ihren Wohnungen photographieren zu lassen. Nackt, an den Orten und in den Posen, die sie selbst wählen würden. Die entstandenen Photographien haben nichts von der frustrierenden Dramaturgie eines Striptease oder von der belanglosen Statisterie der großen Gala-Revuen, wie sie das Fernsehen einmal im Jahr an Sylvester ausstrahlt. Die Szenen drucken ganz alltägliche Leidenschaft aus, selbst wenn sie in einigen Bildern über das alltägliche hinaus provozieren - doch wer weiß, was für jede einzelne der Frauen, die posiert haben, alltäglich ist? ...

Der Anthropologe könnte in diesen Bildern Dokumente über einen Zustand der Zivilisation sehen. Die Frauen, die eingewilligt haben, sich photographieren zu lassen, haben, ohne sich dessen bewußt zu sein, viel von dem Selbstvertrauen und der Verwirrung der Körper unserer heutigen Zeit ausgedrückt. Ob harmlos oder provokativ, die Pose rückt mehr als nur den einzelnen Körper ins Blickfeld. Es wird vielmehr eine Gesamtheit der heutigen Frauen dargestellt. Nicht „die Frau“, dieses ewig Weibliche, das nur von bornierten Phallokraten gefeiert wurde, sondern ganz konkrete Frauen, wie wir ihnen jeden Tag bei der Arbeit, auf der Straße, im Supermarkt und in der Freizeit begegnen.
Es sind einfache Frauen, die, in der Nachfolge der Kurtisanen, entdeckt haben, daß sie einen Körper besitzen und daß es legitim ist, ihn zu zeigen. Und sie zeigen ihn, wie sie glauben, daß ein Körper heute gezeigt werden muß. Mit Unbefangenheit und Lasterhaftigkeit, mit Unschuld und dem Appell an die Leidenschaft.

(Auszüge aus dem Text von Claude Javeau, Prof. der Soziologie an der Universität Brüssel und Vizedirektor der Libre Académie de Belgique; Michel Hanique - Intérieurs Jours, Brüssel 1995)


Intérieurs jour
Clotilde a rencontré un homme qui lui a fait une curieuse proposition. C'est un photographe. Il lui a demandé de se laisser photographier par lui dans sa maison à elle. Nue, aux endroits qu'elle choisira et dans les poses qu'ene voudra.

Clotilde a été trés troublée. Elle n'a aucune honte de son corps, qu'elle croit bien connaiître. Elle ne déteste pas se montrer nue, à son amant, ou sur les plages, quand les regards des hommes, et parfois aussi des femmes, se font furtifs et glissent sur elle comme des caresses un peu honteuses. Mais l'idée de jouer au modèle ne l'avait jamais effleurée. Elle a pourtant dit oui, un peu sans réfléchir, un peu par provocation.

Le photographe est venu, avec son matariel. Elle s'est mise nue devant lui et il l'a photographiée, par rafales de prises, entrecoupées de bribes de conversation. Ils ont été dans la cuisine, dans la chambre à coucher, dans le grenier, dans le living, dans la salle de bains. Elle s'est placée devant la fenêtre, sur le lit, sur le canapé, dans l'évier, dans l'embrasure d'une porte. Elle a tendu les seins en avant, a écarté les jambes, s'est agenouillée, s'est accroupie, s'est renversée en arriére. Elle a mis des chaussures, les a retirées, a posé un châle sur ses épaules, a joué avec une paire de ciseaux dans les poils de son pubis.

Elle a posé sa main sur son sexe. Elle s'est caressée, comme on dit, tout étonnée que ce geste lui soit venu si naturellement. A-t-elle mimé la caresse ou l'a-t-elle ressentie pour de bon? Elle ne serait plus capable de le dire.

Le photographe est reparti avec sa moisson d'images. Il a promis de lui envoyer une des photos, fortement agrandie, dans un bel encadrement. Tirée à la gomme bichromatée, comme on faisait au siécle dernier. On a alors l'impression d'un tableau un peu délavé, une gravure aux contours estompés.

Elle s'est retrouvée un peu secouée, surprise par ce qu'elle avait fait. Son corps avait obéi à la fois à sa volonté et à une volonté qui la dépassait. Elle s'était exhibée et s'en trouvait contente. Et en méme temps un peu perplexe sur ce qu'on appellerait ses motivations. Le photographe lui avait dit qu'il préparait un album où figureraient d'autres photos de femmes, saisies comme elle dans leur intérieur familier et dans les poses qu'elles proposeraient à l'objectif. Ainsi des étrangers, feuilletant l'album, la découvriraient dans sa nudité. Et aussi daus ses audaces, car elle avait souvent erré loin des fades nus acadamiques ou des images anonymes de publicités pour cosmétiques. Elle en éprouvait une curieuse fierté, mêlée de quelque appréhension. Et si, par hasard, l'un ou l'autre regardeur la trouvait vilaine? Elle avait accepté le risque, elle le courrait jusqu'au bout. Elle se mit à attendre la sortie de l'album avec impatience.

L’anthropologue pourra voir dans ces images des documents sur un état de civilisation. Les femmes qui ont accepté de se laisser photographier (et méme plus fortement dit: se laisser prendre en photographie) ont exprimé, à leur insu, beaucoup des assurances et des désarrois des corps d'aujourd'hui. Qu'elle soit anodine ou provocante, la pose met en scène davantage qu'un corps unique. C'est quelque chose de l'ensemble des femmes d'aujourd'hui qui se trouve représenté. Non pas la Femme, cet « éternel féminin» qui n'a jamais été fêté que par des phallocrates bornés, mais bien les femmes conerètes, celles que nous croisons tous les jours au travail, dans la rue, dans les grandes surfaces ou sur les lieux de loisirs. Certaines, de celles qui n'auraient jamais accepté de répondre à la curieuse proposition du photographe, seraient bien étonnées de lire ces lignes. Et pourtant, à chaque époque sa nudité et sa mise en scène. Si l’Olympia emprunte sa pose à la Venus d'Urbino, on est passé de la courtisane allanguie à la courtisane fatiguée, pendant que l'on passait de la Renaissance au Second Empire. Les femmes de Michel Hanique ne sont pas des courtisanes, ce métier ne s'exerce plus guére. Ce sont des femmes ordinaires qui, à la suite des courtisanes, ont découvert qu'elles avaient un corps et qu'il n'était pas illégitime de le montrer. Et elle le montrent comme elles croient que les corps d'aujourd'hui doivent être montrés. Avee ingénuité et perversité, avee innocence et appel au désir.

Bibliography

Bibliography

Michel Hanique - Intérieurs Jours; Préface de / Vorwort von Claude Javeau; Verlag Apex / in focus, Köln 1995 - ISBN 2-87317-046-8

Artwork Offer on Artist Page offers / Requests  Learn more about this service
Exhibition Announcement on Artist Page Exhibition Announcements  Learn more about this service
Visualization

 Visualization

Learn more about this service
Artist Visualization Example

Interested in discovering more of this artist's networks?

3 easy steps: Register, buy a package for a visualization, select the artist.

Find out more

See examples how visualization looks like for an artist, a curator, or an exhibition place: Gallery, museum, non-profit place, or collector.

Artist Curator Exhibition Place

Exhibition History 

Exhibition History

 
SUMMARY based on artist-info records. More details and Visualizing Art Networks on demand.
Venue types: Gallery / Museum / Non-Profit / Collector
Exhibitions in artist-info 9 (S 1/ G 8) Did show together with - Top 5 of 59 artists
(no. of shows) - all shows - Top 100
Claude Fauville (8)- 13
Jan Saudek (5)- 43
Karin Székessy (3)- 23
Günter Blum (3)- 10
Thomas Karsten (3)- 15
Exhibitions by type
9:   7 / 2 / 0 / 0
Venues by type
4:   3 / 1 / 0 / 0
Curators 0
artist-info records Nov 1994 - Feb 2010
Countries - Top 2 of 2
Germany (3)
Belgium (1)
Cities 4 - Top of 4
Köln (5)
Leipzig (2)
Bruxelles (1)
Frankfurt am Main (1)
Venues (no. of shows ) Top 4 of 4
in focus galerie - Burkhard Arnold (5)
Kamera- und Fotomuseum Leipzig (2)
Galerie Poller (Frankfurt a.M.) (1)
Polaris (1)
Curators (no. of shows) Top 0 of 0

Offers/Requests Exhibition Announcement S / G Solo/Group Exhibitions   (..) Exhibitions + Favorites
in focus galerie - Burkhard Arnold G Jan 2010 - Feb 2010 Köln-Rodenkirchen (129) +0
Kamera- und Fotomuseum Leipzig G Sep 2005 - Jan 2006 Mölkau (69) +0
in focus galerie - Burkhard Arnold G Apr 2004 - May 2004 Köln-Rodenkirchen (129) +0
Kamera- und Fotomuseum Leipzig G Sep 2002 - Jan 2003 Mölkau (69) +0
in focus galerie - Burkhard Arnold S May 1999 - Jun 1999 Köln-Rodenkirchen (129) +0
Polaris G Feb 1997 - Feb 1997 Bruxelles (1) +0
in focus galerie - Burkhard Arnold G Feb 1996 - Apr 1996 Köln-Rodenkirchen (129) +0
Galerie Poller (Frankfurt a.M.) G May 1995 - Aug 1995 Frankfurt am Main (82) +0
in focus galerie - Burkhard Arnold G Nov 1994 - Dec 1994 Köln-Rodenkirchen (129) +0